Depuis 2 ans je n'ai plus d'amies, je veux dire par là qu'à la sortie du lycée j'ai perdu presque tous mes amies et amis. Nous n'étions pas dans les même unversités, les même écoles post bac et peu à peu nous avons fini par nous éloigner, nous oublier. Ma première année de fac n'a pas été si chaotique j'avais quelques amies avec qui je sortais parfois, on n'était pas aussi proches que je l'aurai espéré mais j'avais des amies. 

Puis le hasard a fait que de nouveau je me suis retrouvée seule dans mon équipe universitaire, je ne connaissais alors plus personne et j'ai beaucoup perdu en confiance. Je ne me reconnaissais plus, je ne savais plus comment aller vers les autres, comment m'intégrer dans un groupe ou tout simplement comment être sociable. 

J'ai parlé à quelques personnes mais nosu n'avons jamais été bien plus loin, en somme je ne me suis pas fait d'amies cette année là. J'avoue que je ne faisais pas tellement d'effort, je rentrais chez moi tous les midis, je ne sortais pas, je n'étais pas dans une association, et puis j'étais très renfermée sur moi même. 

Aujourd'hui je fais ma L3 à l'étranger et je dois dire que ça m'a fait ouvrir les yeux sur ma vie en France, je me suis posé beaucoupd e questions sur mon comportement, pourquoi je n'arrivais pas à aller plus loin que des connaissances, pourquoi j'étais si repliée sur moi-même et pourquoi je souffrais énormément de cette situation. Effetcivement cela fait beaucoup de pourquoi ! 

Mais aujourd'hui j'ai trouvé plusieurs raisons : 

- Je n'ai jamais réellement été vers les autres, mes anciennes amies étaient toutes venues vers moi ou alors nous nous étions rencontrées en cours, au lycée, on se voit tous les jours, forcément se faire des amies c'est plus simple qu'à la fac.

- j'ai perdu toute confiance en moi : en terminale je me souviens que j'adorais me faire belle, je passais des heures dans les magasins et toutes les semaines je faisais une razia chez zara, je prenais soin de moi et j'aimais mon corps, mes cheveux, j'aimais l'image que je dégageais, l'image que les autres me renvoyaient. Aujourd'hui, je n'achète quasiment plus de vêtements, je me sens mal à l'aise dans mon corps, je n'aime pas l'image que je renvoie et je me sens beaucoup moins confiante.

- Auparavant je souriais sans cesse, dès que je ne me sentais pas à l'aise je riais, ça détendais tout de suite l'atmosphère, j'ai perdu cette habitude et aujourd'hui je me tripote les doigts, je ronge les petites peaux qui dépassent, je joue avec les fils de mon écharpe, bref je montre à mes interlocuteurs le mal être intérieur que je voudrais cacher. 

- J'ai également très peur, cela peut paraître très étrange mais je ne me sens pas très à l'aise à l'idée d'aller vers les gens, parce que forcément lorsqu'on dépasse le stade de la simple connaissance et qu'on commence à parler un peu de soi, dire "je n'ai pas d'ami" ça refroidi l'autre assez rapidement, on passe pour une associable, une fille étrange. Alors oui j'ai du mal à l'avouer.

- Il y a aussi le fait que je n'ai pas l'habitude d'entretenir mes amitiés, je n'ai jamais vraiment eu à le faire auparavant, je voyais mes amies tous les jours au lycée et nos soirées étaient toujours organisées par les potes qui fêtaient leur anniversaire etc.. Alors non ce n'était jamais moi qui proposait des sorties, qui prenait des initiatives, je me laissait porter par le vent. 

- J'ai aussi perdu l'habitude de devoir faire des concessions, d'avoir des petites attentions pour les autres, je suis restée seule presque 2 ans et j'habitais dans un studio, alors en matière de concession je 'navais aucun problème je faisais ce que je voulais quand je le voulais. Mais du coup aller manger des sushis ou un burger avec une amie un soir alors que tu viens de te mettre au régime tout de suite tu te poses des questions... Je sais ça peut paraitre très superficiel et égoiste mais il faut savoir que j'ai du mal avec mon physique.

Enfin, cette année je me suis rendue compte de toutes ces petites choses là qui m'ont fait devenir ce que je suis aujourd'hui, c'est à dire une fille seule, sans amie et ami et qui s'est repliée sur soi pour finir par perdre toute confiance. Mais comme je l'évoquais dans le titre, la solitude je m'en débarasserai, je veux en finir avec cette chose qui me fait profondément soufrir. 

Je suis à l'étranger pour mes études, je me suis fait quelques amies et amis ici et je vois bien que je suis une fille normale et effectivement on ne peux pas être aimé de tous mais je trouverai des personnes à qui je conviendrais et des personnes qui me conviendront. Seulement j'appréhende tellement mon retour, je vais retourner dans cette fac en M1, tout le monde se connait, les gens sont en groupe et beaucoup se connaissent depuis le lycée, intégrer un groupe sera une lourde épreuve, mais j'en ai plus que besoin. 

Éléanore.